Portugal - Le quartier Fim do Mundo veut vivre

Dans la périphérie de Lisbonne (cascais) des travailleurs immigrés sont expulsés de leur quartier par la Police de choc.

Capucho, tu vis dans une villa et tu détruis notre toit

Depuis plusieurs années, le gouvernement portugais, à l’abri d’un plan de relogement caduque (1993) expulsent à grand renfort policier des centaines de personnes sans leur donner aucune solution de logement.

Les gens qui ont été recensés ont droit à payer pour un petit HLM dans une tour. Les autres n’ont droit à rien.

Dans le cas du quartier Fim do Mundo, le maire promet qu’il va reloger les familles, mais les femmes et surtout les hommes célibataires sont systématiquement exclus.

Le terrain appartient à la paroisse, et la mairie a prévu d’y construire une église...

Vendredi dernier 18/01, les habitants du quartier Fim do Mundo – cascais – ont été surpris par une équipe d’agents de la mairie et de policiers venus coller des avis annonçant la démolition, 4 jours plus tard,de plusieurs maisons. Ils ont coupé l’eau et l’électricité, sans préavis, laissant les personnes dans une situation très difficile, sans frigo, sans de quoi faire chauffer la nourriture ou se laver.

Mardi, neuf maisons ont été démolies, les habitants n’ont aucun moyen de résister face à la police.

Les gens se sont retrouvés avec toutes leurs affaires dehors. Pour seule réponse à leurs questions, ils reçoivent les ordres de la police.

Nous sommes aller en groupe à la mairie, faire du bruit dans la rue. Nous allons continuer. Les gens travaillent dur, dans les travaux publics, dans l’entretien et chaque jour de lutte, c’est un jour de travail en moins.

Les salaires ne permettent pas de payer un loyer ; Les propriétaires demandent des cautions, Il y a le racisme, les barrages bureaucratiques.

Il a été proposé aux femmes, des « jours de pension » en attendant qu’elles trouvent un logement. Pour les hommes, on leur a répondu qu’ils n’avaient qu’à se débrouiller

Direito à habitação
http://moramosca.wordpress.com

Source ou site Web en rapport : Paris Indymedia - http://paris.indymedia.org

Pour harceler les services de la mairie Envoyer un mail de protestation, posez des questions et exigez des réponses :

Contacts de la mairie de Cascais : gab.municipe cm-cascais.pt
Fax du Maire de Cascais, Sr. António Capucho : 00351 2148-31228
Fax du Conseiller Municipal au Logement de Cascais – Manuel Ferreira : 00351 2146-43246

Ça n’a l’air de rien, mais ça fait pression et ça perturbe les services...

Publié par  Anarcoma