Marina Petrella en grève de la faim depuis jeudi 6 décembre 2007

Marina Petrella, réfugiée italienne en France depuis 1993, incarcérée le 21 août 2007 et placée sous écrou extraditionnel, a entamé ce jeudi 6 décembre 2007 une grève de la faim à la prison de Fresnes.

Ce geste est un cri de protestation face à un emprisonnement injustifiable augurant d’un possible reniement de l’’asile qui lui a été octroyé durant quinze ans.

Le collectif Marina Petrella

Paris, 1er octobre 2007, marche de l’Opéra. Manifestation contre l’extradition de Marina Petrella (Photo Only Photos).

Rappel

Marina Petrella, ancienne membre des Brigades rouges, a été interpellée (en France) le mardi 21 août, sur ordre de la Chancellerie, et menottée devant sa petite fille de 9 ans dans les rues d’Argenteuil. À en croire le ministère de la Justice, « elle a été retenue en vertu d’une demande d’arrestation provisoire délivrée par les autorités italiennes. » Dans son communiqué, le ministère de Rachida Dati ajoute que « ce dossier est traité par la France sur le plan judiciaire comme toute autre demande d’extradition classique. Il appartiendra à la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles de se prononcer sur la validité juridique des pièces fournies par les autorités judiciaires italiennes. » Marina Petrella se trouve donc actuellement internée au centre pénitentiaire de Versailles, attendant sa comparution devant un juge de Pontoise.

Extrait de Rouge, numéro 2217, du 06/09/2007

Publié par  Rhizome