Inde - Les Jarawa menacés par une route de plus en plus fréquentée

La grande route andamane dont la fermeture a été ordonnée il y a six ans par la Cour suprême indienne parce qu’elle menaçait la survie des Jarawa, a vu son trafic tripler depuis 2001.

La route traverse le territoire des Jarawa, une tribu de 300 personnes qui n’est en contact avec le monde extérieur que depuis 1998. En 2002, la Cour suprême a ordonné aux autorités locales des îles Andaman de fermer la route mais ces dernières sont passées outre cette décision en laissant la route ouverte et ont tenté de faire révoquer le jugement.

Selon les autorités locales, le trafic routier est passé de 17 315 véhicules en 2001 à 37 505 en 2006. 27 674 véhicules ont emprunté la route dans les sept premiers mois de l’année 2007.

Survival et des organisations locales mènent campagne depuis plusieurs années en faveur de la fermeture de la route qui permet aux colons et aux braconniers de pénétrer sur le territoire jarawa, de piller le gibier et d’introduire alcool et maladies. L’an dernier, les Nations-Unies ont exhorté l’Inde à appliquer la décision de la Cour suprême et à fermer la route.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : « Avec la fréquentation de plus en plus importante de la grande route andamane, la survie des Jarawa n’a jamais été aussi menacée qu’aujourd’hui. Si, comme il le prétend, le gouvernement indien souhaite réellement éviter la disparition d’un autre peuple, il doit immédiatement fermer cette route ».

Survival International (France)

Source ou site Web en rapport : Survival International (France) - http://www.survivalfrance.org
Publié par  Rhizome