Grève générale à Bobo Dioulasso au Burkina Faso

Depuis le 20 février, des émeutes et de forte manifestations secouent la ville de Bobo. Le Burkina Faso, qui fait partie des pays les plus pauvres au monde, est dirigé par l’un des présidents les plus riches et les plus corrompus d’Afrique : Blaise Compaoré, le frère d’armes de l’ancien président révolutionnaire Thomas Sankara, qui a été assassiné il y a de cela 20 ans, mettant fin à un programme de réelle indépendance économique.

Du feu dans les rues, de la colère dans les coeurs. Stations services pillées, monuments à la gloire des présidents autocrates Blaise Compaoré et kadafi détruits...

Bobo est devenue une zone de combat entre les grévistes et les autorités.

Suite à l’augmentation générale des prix des produits de première nécessité (huile,savon, sucre, riz, carburant...), l’union des commercants avait décidé d’une grève générale pour demander la baisse des prix. Ce qui devait se passer comme une simple manifestation a tourné en une grève générale à tournure insurrectionelle. les jeunes des quartiers enflamment des pneus par dizaines, les stations services se font proprement piller et vandaliser, la police perd le controle de la rue pour un moment. le couvre-feu a débuté cette nuit. des centaines d’arrestations, des cas de torture déja relatés...

Les militaires à bérets rouges ont pris le relais, kalashnikovs en main. la presse manipule l’opinion en faisant croire à une révolution alors que ce n’est qu’une grève commerciale pour le rabaissement des prix. Cela va servir aux dirigeants pour organiser la répression qui sera féroce. on parle déja de 3 morts (un commercant, un enfant et une éléve) parmis la population, un mort chez les gendarmes (mais rumeur ne veut pas dire vérité). la liberté d’information est loin d’être assurée, la radio et la télévision locale sont presque muettes (surtout la télé, que l’on considère comme la voix du gouvernement) prendre des notes et des photos en pleine rue est risqué. On est pas à l’abri de délateurs et autres corrompus.

Plus d’infos prochainement.
Salud y anarquia

Source : http://endehors.org

Publié par  Anonyme