Colombie. Il faut que l’ensemble des otages soient libérés de toute urgence

« La libération de Gloria Polanco, Luis Eladio Perez, Orlando Beltran et Jorge Gechem est une très bonne nouvelle mais nous ne devons pas oublier les centaines de civils qui sont toujours détenus en Colombie, a déclaré Susan Lee, directrice du programme Amériques d’Amnesty International. Il faut que toutes ces personnes soient libérées immédiatement et sans condition. »

Toutes les parties au conflit qui déchire la Colombie depuis de nombreuses années - les forces de sécurité, les groupes paramilitaires agissant seuls ou avec les forces armées, les groupes de guérilla - continuent de violer les droits humains et le droit international humanitaire.

« Nous demandons instamment aux deux parties au conflit de cesser de prendre des civils pour cibles et appelons le gouvernement colombien à enquêter sur toutes les atteintes aux droits humains commises dans le pays et à traduire en justice les personnes soupçonnées de tels agissements », a conclu Susan Lee.

Amnesty International
29/02/2008

Publié par  Rhizome