Cercle de silence à Nice contre l’expulsion de familles sans-papiers

Une centaine de personnes se sont rassemblées mardi soir en « Cercle de silence » dans le centre de Nice, à l’appel du Réseau Education Sans Frontières (RESF) pour protester contre l’expulsion de parents sans-papiers d’enfants scolarisés.

Les militants, masqués de blanc, se sont rassemblés en cercle autour d’une corde où sont accrochés des messages et des photos d’enfants et parents protégés par RESF.

Des bougies sont posées au sol, au milieu du cercle qui s’est installé sur la Place du Palais de Justice pour la troisième semaine consécutive.

Cette initiative, sans parrainage religieux, s’inspire d’actions similaires menées depuis octobre à Toulouse par des moines franciscains et depuis début février à Marseille par des chrétiens à l’initiative de l’Eglise réformée.

RESF de Champagne-Ardennes fait de même dans différentes villes.

« Ce rendez-vous doit être entendu comme le signe d’une inflexible détermination et d’un soutien fraternel avec ceux et celles, enfants et parents, qui n’ont parfois plus d’autre soutien. La régularisation des parents sans papiers d’enfants scolarisés s’impose comme une mesure de bon sens », explique RESF dans un communiqué.

On continue mardi 11 mars de 18h30 à 19h (Palais de Justice). Rejoignez-nous !

Dans les Alpes-Maritimes, environ 80 familles sans-papiers sont parrainées par RESF.

Citoyennes et citoyens, il est grand temps de ne plus nous laisser désinformer et manipuler. Résistons à cette politique inhumaine d’expulsions (imbécile et contreproductive, en plus).

Créez des cercles de silence partout ! Des exemples sur :
http://www.educationsansfrontieres.org

Publié par  Rhizome