Arrestations d’homosexuels au Sénégal : les organisations LGBT expriment leur colère et leur inquiétude

Dans une lettre au Ministre de la justice sénégalais, l’International Gay and Lesbian Human Rights Commission (IGLHRC) et Pan-Africa ILGA demandent la libération immédiate et inconditionnelle de jusqu’à 20 hommes qui auraient été arrêtés car soupçonnés d’homosexualité au Sénégal la semaine passée.

Au moins 7 et peut-être jusqu’à 20 hommes ont été arrêtés à Dakar, la capitale sénégalaise, depuis le dimanche 3 février au matin, après la publication par un magazine populaire local, Icones, de photographies d’une cérémonie de mariage entre deux hommes sénégalais. Le mariage aurait eu lieu dans lieu discret à Dakar il y a plus d’un an et demi. Des sources rapportent que les photographies ont été vendues au magazine à scandales par le photographe pour 1 500 000 francs CFA (environ 2300 €). Les arrestations auraient eu lieu sur ordre de M. Asane Ndoye, responsable de la Division des investigations criminelles de la police sénégalaise. Les lieux où les hommes et les femmes ont été arrété-e-s reste à préciser.

« Les arrestations massives de personnes simplement parce qu’elles sont homosexuelles terrorisent tout le groupe », explique Paula Ettelbrick, directrice exécutive de l’IGLHRC. « Le traitement inhumain des homosexuels et des lesbiennes doit s’arrêter. Nous demandons à la communauté internationale de renforcer le droit humanitaire international. » Le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU a affirmé dans sa décision Toonen contre l’Australie (1994) que l’actuelle protection contre la discrimination des articles 2 et 26 du Pacte internationale relatif aux droits civils et politiques (ICCPR) incluait l’orientation sexuelle comme motif de protection.

« Nous craignons pour nos vies, et particulièrement ceux d’entre nous qui apparaissent sur les photographies » déclare Jean R., un militant gay sénégalais qui a communiqué avec l’ILGA et l’IGLHRC depuis un hôtel où il a trouvé refuge. « Certains d’entre nous se cachent et d’autres ont fuit le pays. »

Le Sénégal est l’un des rares pays africains francophones pénalisant l’homosexualité. Au terme de l’article 3.913 du Code pénal sénégalais, les actes homosexuels sont punis d’un à cinq ans d’emprisonnement et d’une amende de 100 000 à 1 500 000 francs CFA (entre 150 et 2 300 euros). Bien qu’il y ait occasionnellement des arrestations et des condamnations au nom de cet article, la stigmatisation sociale et le chantage sont les attaques les plus courantes que subissent les homosexuels dans le pays.

« Beaucoup considèrent le Sénégal comme l’un de pays les plus progressistes d’Afrique sur la question de l’homosexualité » précise Joel Nana, responsable de programme à l’IGLHRC pour l’Afrique Occidentale. « Le gouvernement a inclus depuis 2005 dans son plan de lutte contre le SIDA un engagement de lutter contre le VIH chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. C’est pourquoi nous trouvons ces arrestations très inquiétantes. »

Le Sénégal a des liens politiques et économiques forts avec beaucoup d’institutions et de gouvernements islamiques conservateurs, et va accueillir un sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique en mars prochain. L’OCI a considérablement investi dans la réhabilitation des infrastructures de Dakar en préparation de ce sommet.

Dans ces circonstances, l’IGLHRC et Pan-African ILGA s’inquiètent de la capacité du Sénégal à bien recevoir la prochaine Conférence Internationale sur le SIDA et les IST en Afrique (ICASA), prévu à Dakar en décembre 2008.

« Il n’y aura pas de place pour une discussion ouverte et inclusive sur les droits humains et le VIH dans un tel contexte de harcèlement » déclare Danilo da Silva, co-responsable de Pan-Africa ILGA, une fédération regroupant plus de 40 groupes lesbiens et gays de toute l’Afrique. « Nous espérons plus d’un pays avancé comme le Sénégal. »

5 février 2008

International Gay and Lesbian Human Rights Commission (IGLHRC)
Pan-Africa ILGA

Le site d’IGLHRC
http://www.iglhrc.org/site/iglhrc/

Le site de Pan Africa ILGA
http://africa.ilga.org

Source ou site Web en rapport : Inter-LGBT - http://www.inter-lgbt.org
Publié par  Rhizome