Arrestation d’un militant occitaniste à Pau

Depuis 6h ce matin, la police est en train de perquisitionner le domicile d’un militant du groupe occitaniste Anaram au Patac, Jacou Morio, qui est aussi journaliste à Radio Pais. Selon ce qu’il a pu faire savoir à sa famille qui se tient devant chez lui, son arrestation aurait été réalisée dans le cadre des déclarations faites il y a plusieurs années par un autre jeune occitan, Robert Arricau, ces mêmes déclarations qui avaient conduit notre porte parole de l’époque Jean-François Lefort Lof en prison pour un an, jusqu’à ce que Robert reconnaisse devant la juge Houyvet qu’il avait subi de fortes pressions policières et qu’on l’avait poussé à faire de fausses dénonciations envers des militants.

Et en effet, ce prétexte avait permis aux juges parisiens de fouiller différents locaux d’Askatasuna, de convoquer et d’interroger de nombreuses personnes et de réduire un porte-parole au silence. Selon ce que lui a dit la police, Jacou devrait être emmené à Bayonne.

Askatasuna exprime tout son soutien et sa solidarité à Jacou, à sa famille et à Anaram au Patac et s’indigne que cette affaire, dont le ridicule a largement été démontré et qui n’est autre qu’une manipulation minable des juges anti-terroristes (méthode décidément beaucoup pratiquée ces temps-ci), puisse encore avoir des suites aujourd’hui. Nous exigeons sa libération immédiate et appelons à toutes les mobilisations qui pourraient avoir lieu dans les heures et les jours qui viennent.

La répression n’est pas la solution !

Euskal Herria, le 6 février 2008

Askatasuna
14 Bourgneuf Karrika 64100 Baiona
14 Rue Bourgneuf 64100 Bayonne
Tel / Fax : 00 33 5 59 59 01 84
askatasuna.eh free.fr

Publié par  Rhizome