Aprés le responsable mais pas coupable, Total invente le solvable mais pas responsable !

« Total fait appel pour tenter d’échapper à la responsabilité pénale ce qui revient à vouloir protéger l’activité des affréteurs. Il est vrai que le jugement prononcé le 16 janvier par le tribunal de Paris était une première dans un milieu volontairement opaque et qui organise son irresponsabilité juridique grâce à des sociétes écrans, des pavillons de complaisance… Total refuse de laisser progresser la sécurité maritime. C’est scandaleux ! » déclare Yannick Jadot, directeur des campagnes de Greenpeace France.

Prenant connaissance de la décision du groupe Total, Greenpeace a également décidé de faire appel du jugement.

« C’est la réponse du berger à la bergère. Non seulement les victimes ne sont pas à vendre mais Greenpeace profitera de cet appel pour faire reconnaître son préjudice à sa juste valeur » rajoute Yannick Jadot.

Greenpeace France
26 janvier 2008

Source ou site Web en rapport : Greenpeace France - http://www.greenpeace.org/france/
Publié par  Rédaction