Algérie : journée d’action le 12 février 2008 pour les libertés syndicales

L’Intersyndicale Autonome de la Fonction Publique algérienne (CLA, CNAPEST, SATEF, SNAPAP, SNTE, SNPEPM, CECA, coordination des sections CNES) a décidé l’organisation de grèves nationales du 10 au 12 février prochain, avec un rassemblement à Alger le 12.

L’intersyndicale dénonce la dégradation des conditions de vie de l’ensemble de la population algérienne (salaires dérisoires, prix des denrées de première nécessité ainsi que des logements en inflation constante) alors que les caisses du pouvoir n’ont jamais été aussi pleines (l’Algérie n’a plus de dette extérieure et dispose d’une réserve déposée dans les banques étrangères de 180 milliards de dollars).

Elle revendique : des salaires compatibles avec un pouvoir d’achat décent, l’ouverture de véritables négociations dans la fonction publique, des pensions dignes pour les retraités, la titularisation des contractuels et vacataires et la création d’emplois, une indemnité pour les chômeurs demandeurs d’emplois.

De plus, les militants des syndicats autonomes subissent toujours une répression sous toutes les formes possibles, le pouvoir multiplie les tentatives de corruption de leurs membres et crée des syndicats « clones » afin de les discréditer dans l’opinion.

Afin de dénoncer le silence complice des autorités et des médias français sur ce que subissent les algériens, afin de montrer notre solidarité avec les camarades des syndicats autonomes et de dénoncer la répression dont ils sont victimes, afin de soutenir leurs légitimes revendications : l’US Solidaires, la CNT, la LDH, le CEDETIM appellent à des rassemblements devant les ambassades et consulats français le 12 février, en même temps que le rassemblement à Alger.

A Paris le rassemblement aura lieu le 12 février à 18h devant le Consulat Général d’Algérie :

    48, rue Bouret 75935 Paris Cedex 19
    Métro Jaurès ou Stalingrad
    Tél : 01.53.72.07.07/10 Fax : 01.53.72.07.14
Source ou site Web en rapport : Secrétariat international de la CNT - http://www.cnt-f.org/international/
Publié par  Rhizome