Action directe : rassemblement de solidarité

Jeudi 6 décembre, la cour d’appel de Paris rendra enfin sa décision concernant le jugement d’aménagement de peine de Jean-Marc Rouillan.

Le 26 septembre dernier, la cour d’application des peines de la 14e chambre avait accordé au militant d’Action Directe, en prison depuis plus de vingt ans, un régime de semi-liberté. Le parquet avait immédiatement fait appel.

La cour d’appel infirmera-t-elle ou confirmera-t-elle cette décision ? En cas de confirmation, rappelons que, comme pour Nathalie Ménigon, cette semi-liberté sera pendant au moins un an une semi-détention assortie de contraintes exceptionnelles.

Quelle que soit la décision de la cour d’appel, nous devons donc rester mobilisés jusqu’à la mise en liberté totale de nos camarades.

Rassemblons-nous une fois de plus pour soutenir Nathalie Ménigon et Jean-Marc-Rouillan, pour exiger la libération de Georges Cipriani (dont la demande de conditionnelle sera examinée en 2008), et celle de Régis Schleicher.

Soutenons aussi Georges Ibrahim Abdallah : la décision de la cour d’appel le concernant sera rendue le 20 décembre.

Soyons nombreux au rassemblement !

Jeudi 6 décembre 2007, de 18h à 19h
devant la direction de l’Administration pénitentiaire,
carrefour rue de la Verrerie – rue du Renard
(Paris 4e – métro L1-L11 Hôtel-de-Ville).

Collectif « Ne laissons pas faire ! »
nlpf samizdat.nethttp://nlpf.samizdat.net

Publié par  Collectif « Ne laissons pas faire ! »